• Accueil
  • Le mag
  • Peaux Hyperréactives - Que peut-on faire pour soigner les peaux hyperréactives ?

La peau « sensible » est une notion large et fréquente : plus de 70% des femmes et environ 30% des hommes considèrent avoir une « peau sensible ». Dans cette série d'articles, notre dermatologue Toni Ionesco répondra à toutes vos questions au sujet des peaux sensibles, hyperréactives.

QUE PEUT-ON FAIRE POUR SOIGNER LES PEAUX HYPERRÉACTIVES ?

TOLEDERM-CONTROL-ARTICLE4

Le soin préventif est avant tout le bon choix des cosmétiques.

Pour ce type de peau hyperréactive il faut toujours choisir les crèmes cosmétiques sans parfum, des nettoyants sans savon et sans alcool, des cosmétiques contenant peu d’actifs, des produits qui réparent la barrière cutanée, qui diminuent l’activation des neurorécepteurs et qui diminuent aussi le largage des neuromédiateurs.

Les travaux réalisés par le département de la Recherche et du Développement des Laboratoires d’Uriage en coopération avec l’unité de recherche INSERM de l’Université de Brest ont montrés que l’extrait naturel d’algues, les polyuronides d’algues, associés à l’eau thermale d’Uriage diminuaient l’activation de 3 neurorécepteurs impliqués dans l’hyperréactivité des cellules de la peau.

Ces études sur des cellules humaines ont montrées la diminution significative des substances participant à l’inflammation cutanée induite par un stress.  

Au cœur de formule de la nouvelle gamme dédiée aux peaux sensibles hyperréactives a été inclue la même
association de polyuronides d’algues à l’eau thermale, il s’agit d’un brevet déposé « PAR-2 Régul »,
dans une formulation dermocosmétique avec un minimum d’actifs.

Cette même formulation minimaliste a été testée sous contrôle dermatologique et ophtalmologique dans une série de plus d’une centaine de volontaires adultes ayant une peau sensible hyperréactive ayant aussi des antécédents d’allergies: le seuil d’irritabilité cutanée a été significativement amélioré, l’inconfort et les sensations de démangeaisons ont été aussi améliorés significativement après 4 semaines d’utilisation, avec une excellente tolérance dans 100% des cas.

< Retour aux articles