Dans cet article, Isabelle Schillig, naturopathe et coach culinaire vous explique tout sur le fonctionnement de votre microbiome.

QU’EST-CE QUE LE MICROBIOME ?

BERIEDERM-CICA-DAILY-MICROBIOME-LE-MAG-ARTICLE1

Aujourd’hui, Isabelle Schillig, naturopathe et coach culinaire vous dit tout sur le fonctionnement de votre microbiome, comment et pourquoi bien le préserver.

Au début du 21ème siècle une découverte importante a été faite. Ce que l’on prenait dans le passé pour une simple « flore » intestinale était en fait un milieu bien plus riche, bien plus important, bien plus crucial pour notre santé, et notre vie.
C’est la découverte d’un monde intérieur, évoluant en nous, dans nos intestins, sur notre peau. 

La diversité de ces micro-organismes représente le microbiome intestinal et cutané.
Depuis cette découverte, nous n’avons pas cessé d’explorer son effet sur notre vie au quotidien : nos maladies chroniques, nos déséquilibres, l’obésité, l’eczéma, la dépression, les problèmes de peau, et bien d’autres choses.

Ce microbiome peut paraître surprenant, peut-être inquiétant dans nos sociétés hygiénistes, mais il est important, et précieux. C’est une richesse héritée à la naissance, en perpétuel renouvellement.
Chaque individu a son propre microbiome. Sa composition est caractérisée par sa diversité et sa richesse.
Lorsque cette composition est perturbée l’équilibre est rompu. Et cela peut se répercuter sur notre état général.

Dès lors se pose la question de savoir comment en prendre soin, comment préserver l’équilibre de notre microbiome ? 
Pour répondre à cela, il faut comprendre comment il vit, comment il fonctionne, et quelles sont les espèces qu’il faut protéger des agresseurs. C'est ce que nous allons découvrir dans cet article. 

Qu’est-ce que le microbiome ?

Principalement présent dans l’intestin, tapissant la paroi intestinale, il s’agit de la diversité des milliards de bactéries et micro-organismes présents dans notre corps.

Ces organismes participent au processus de digestion, en découpant et triant les nutriments. Ils facilitent l’assimilation des nutriments et participent à la synthèse de certaines vitamines. Sans eux, par exemple, il est beaucoup plus difficile de synthétiser la vitamine B12, indispensable au fonctionnement de notre cerveau et de notre système nerveux. 

Les bactéries du microbiome participent également à la fonction barrière de l'intestin en empêchant l’installation de certains agents pathogènes.

Le microbiome intestinal participe ainsi à la défense immunitaire de l’organisme, ses micro-organismes peuvent aussi stimuler le système immunitaire.

Il y a aussi un microbiome sur les muqueuses et sur la peau, qui y joue un rôle immunitaire important. En plus du microbiome digestif, qui est de loin le plus important avec ses 100 000 milliards de germes, nous avons également : le microbiome cutané, le microbiome vaginal, le microbiome urinaire, le microbiome respiratoire et le microbiome ORL 

L’équilibre de la composition du microbiome peut malheureusement être rompu. Ceci peut se traduire par :

  • La raréfaction ou l’absence de certains micro-organismes
  • La prédominance de certains
  • Un déséquilibre entre certains micro-organismes.

Par exemple, le Candida albicans, champignon normalement présent dans l’intestin et sur la peau en petite quantité, peut se multiplier, et envahir la niche écologique du microbiome, dans les intestins, les muqueuses, et sur la peau. C’est alors une candidose qui se déclare et des problèmes intestinaux et de peau se manifestent. Le microbiome peut être très déséquilibré, les vitamines et minéraux ne sont plus assimilés correctement, et les conséquences peuvent être nombreuses.

Par Isabelle Schillig, naturopathe et coach culinaire à Uriage ou à distance : http://naturopathe-uriage.fr

< Retour aux articles