[SOLDES] -20% sur le site avec le code SD20 J'en profite !

-25% et des mini offerts dès 65€ avec le code SD25 J'en profite !

Composez votre valise maternité
  • Accueil
  • Le mag
  • Peaux sèches, atopiques - Prise en charge globale de l’atopie - Se réapproprier sa peau

Prendre soin de sa peau est un geste quotidien indispensable. En tant que socio-esthéticienne au centre thermal d’Uriage, je vous propose quelques conseils pour chouchouter votre peau atopique. Mon premier conseil : demandez toujours l’avis d’un dermatologue.

PRISE EN CHARGE GLOBALE DE L’ATOPIE - SE RÉAPPROPRIER SA PEAU

Se réapproprier sa peau xémose

Prendre soin de sa peau est un geste quotidien indispensable. En tant que socio-esthéticienne au centre thermal d’Uriage, je vous propose quelques conseils pour chouchouter votre peau atopique. Mon premier conseil : demandez toujours l’avis d’un dermatologue.

Amélie Arsac, socio-esthéticienne formatrice

1. COMMENT NETTOYER SA PEAU ATOPIQUE ?

1. Comment nettoyer ma peau atopique ?

Tout d’abord, pensez à toujours vous laver les mains avant de prendre soin de votre visage. Il est important que le nettoyage de votre peau soit un moment de plaisir. Utilisez des produits doux qui se rincent et qui sont surtout sans savon. Pourquoi ? Car le savon assèche et provoque de l’inconfort. Préférez plutôt :

  • Des syndets
  • Des huiles
  • Des mousses

La toilette permet de débarrasser la peau est impuretés et d’agents extérieurs susceptibles de contribuer à l’inflammation de votre peau.

/!\ Attention à l'excès d'hygiène, notamment pour la peau des enfants. Un lavage plusieurs fois par jour risquerait de faire apparaître des irritations. D’une manière générale, nettoyer la peau de façon trop fréquente et/ou avec des produits non adaptés à une peau sensible peut altérer la barrière cutanée et aggraver les crises d’atopie.

Après avoir correctement nettoyé votre peau, l’étape du séchage est primordiale. En revanche, le séchage doit absolument s’effectuer en douceur. Privilégiez un séchage en « tapotant » votre peau plutôt qu’en frottant pour ne pas aggraver l’inflammation. De plus, l’eau trop chaude et souvent calcaire fragilise également la barrière cutanée.

Le choix de la serviette est lui aussi important : optez si possible pour une serviette en microfibre, moins agressive pour votre peau, même après lavages.

2. Comment démaquiller ma peau atopique ?

Le démaquillage doit se faire en douceur. Pour cela, vous pouvez utiliser une eau micellaire thermale, un syndet ou un lait démaquillant, non parfumés, et conçus pour les peaux sensibles. Finaliser votre démaquillage avec un spray d’eau thermale peut être un geste agréable et relaxant à intégrer dans votre routine de soin.

Si vous utilisez un lait démaquillant ou un syndet, je vous conseille également de vous démaquiller avec vos doigts, qui seront moins irritant que le frottement du coton :

  • Déposez une quantité suffisante de démaquillant sur le bout des doigts
  • Massez délicatement votre visage avec des mouvements circulaires pour éliminer le maquillage et les impuretés du visage
  • Enlevez l’excèdent de démaquillant à l’aide de disque de coton
  • Finaliser votre démaquillage avec une pulvérisation d’eau thermale

Astuces : pour augmenter la douceur des cotons, pulvériser dessus un peu d’eau thermale avant de les appliquer sur le visage. Vous pouvez également utiliser des disques à démaquiller ultra-doux lavables en machine, en revanche, il est indispensable de bien les laver après chaque utilisation.

2. COMMENT MAQUILLER SA PEAU ATOPIQUE ? 

Utilisez uniquement des maquillages hypoallergéniques adaptés aux peaux sèches, sensibles, atopiques. Un maquillage correcteur léger permet d’atténuer l’apparence des lésions cutanées tout en ayant un fini naturel. A terme, il aide à retrouver confiance en soi et donc à améliorer sa qualité de vie.

Retrouvez les 7 étapes pour un maquillage réussi sur une peau atopique.

1. Avant tout : préparer son visage. Pour un maquillage sublimant et naturel, la peau doit être parfaitement propre et sèche. Evitez de maquiller les zones sensibles en crise d’eczéma (telles que les paupières).

2. La deuxième étape consiste à hydrater correctement son visage et est essentielle à la bonne tenue du maquillage. La crème hydratante devra être choisie en fonction du type de peau afin d’en adapter la texture. Dans tous les cas, elle devra être non parfumée, sans conservateur, non comédogène et si possible hypoallergénique.Le petit plus : pulvérisez de l’eau thermale avant, pendant, et après le maquillage.

3. Ensuite, n’hésitez pas à appliquer une protection UV au quotidien. Deux options possibles :

  • Une crème solaire à base des filtres minéraux, à appliquer avant votre routine maquillage. Il existe aussi des crèmes solaires minérales compactes teintée 2-en-1 qui permettent de se protéger tout en unifiant le teint.
  • Un fond de teint avec indice de protection solaire (SPF)

4. Après avoir correctement préparé votre peau, continuez votre maquillage avec l’application locale d’un correcteur teinté vert adapté aux peaux sensibles pour estomper les rougeurs liées à l’atopie. Laissez sécher puis passez à l’étape suivante.

5. Travailler son teint est tout à fait possible lorsque l’on est atteint d’atopie. Optez pour des fonds de teint légers et hydratants comme par exemple les BB ou CC crèmes à condition qu’ils soient sans parfum et testés sur peau sensible, sèche et/ou atopique. Ils peuvent s’appliquer au doigt ou à l’aide d’accessoires (pinceaux, éponges, etc.), qui doivent être toujours propres.

A noter : en cas d’allergie au latex, choisissez une éponge à maquillage sans latex

Astuces :

  • Privilégiez toujours des fonds de teints adaptés aux peaux sensibles, si possible sans parfum et non comédogènes
  • Avant d’acheter, testez bien la teinte de votre fond de teint sur votre visage et non sur la main.
  • Lors de l’application, n’oubliez pas le cou afin d’éviter une démarcation trop franche avec le visage.

6.  Insistez sur les zones que vous souhaitez mettre en valeur : vos yeux pétillants, votre bouche, vos pommettes, ou même vos sourcils. Soyez artiste tout en restant subtil(e). A vous de sublimer certaines zones à l’aide de produits bien choisis :

  • L’highlighter ou illuminateur sur le haut des joues pour jouer avec la lumière
  • Le blush pour réhausser les pommettes
  • Le mascara volumateur pour mettre l’accent sur les yeux
  • Un joli rouge à lèvre pour une bouche sublimée

Petite astuce : si vous avez les lèvres sèches, appliquer du stick à lèvres avant votre rouge à lèvre.

7.  Enfin, une étape indispensable à la routine maquillage : bien se démaquiller.

Optez pour un soin lavant sans savon (appelé syndet) pour ne pas agresser la peau, une eau micellaire thermale, ou un lait démaquillant adaptés aux peaux sensibles et sans parfum.

3. POURQUOI BIEN HYDRATER SA PEAU ATOPIQUE ?

Hydrater sa peau quotidiennement est indispensable lorsqu’on est atteint d’atopie. Les bénéfices de cette hydratation sont multiples : restaurer la barrière cutanée, limiter les sensations de démangeaisons et le risque de surinfection.

Mieux comprendre mon atopie à travers 6 idées reçues :

  1. L’atopie et le froid ne sont pas bons amis

VRAI. En effet, lors de la période hivernale il est nécessaire d’apporter une attention particulière à votre peau. Les changements de température entre l’extérieur et l’intérieur peuvent agresser le film hydrolipidique et le dessèche davantage en accentuant rougeurs et inconfort. C’est pourquoi il convient de choisir des produits riches en lipides émollients et de les appliquer quotidiennement. La superposition de couches de vêtements peut entrainer des frottements et accentuer également la desquamation de l’épiderme. Soyez également vigilant sur la composition des textiles : préférez des matières naturelles comme le coton.

2. La dermatite atopique est contagieuse.

FAUX. C’est absolument faux et il est important d’en parler à votre entourage pour le sensibiliser. L’atopie est très souvent héréditaire et est liée à plusieurs gènes et maladies telles que l’asthme ou la rhinite allergique.

3. Il faut exfolier/frotter ma peau atopique pour enlever les cellules mortes

FAUX. Il est contre-indiqué d’exfolier sa peau atopique, même entre les poussées. Une peau atopique est déjà fragilisée et quotidiennement agressée car son film hydrolipidique naturel protecteur est endommagé. L’exfoliation représente donc une agression supplémentaire qui risque d’aggraver l’inflammation et les démangeaisons.

La seule solution pour limiter la desquamation est l’application quotidienne d’un hydratant appelé « émollient », spécialement conçu et testé pour la peau atopique (sans parfum, sans irritants, sans AHA, etc.).

4. L’atopie disparait spontanément.

VRAI et FAUX. L’eczéma atopique touche principalement les nourrissons dès les premiers mois et peut disparaître ou être améliorée après l’âge de 5-6 ans. 15% des enfants atopiques peuvent encore avoir des poussées à l’âge adulte.

5. Prendre des bains chauds est conseillé pour les peaux atopiques.

FAUX. Aussi relaxant qu’il puisse paraître, un bain n’est pas conseillé pour les peaux atopiques. Il n’est pas à proscrire totalement mais il convient de respecter certaines règles :

  • Ne pas faire de bain trop fréquemment : cela doit rester un plaisir exceptionnel.
  • Ne pas prendre de douche de plus de 5 min et de bain de plus de 15 min.
  • Régler convenablement la température de l’eau : elle doit être située entre 20°c et 34°c. L’eau doit être tiède voire fraîche sur le visage
  • Utiliser des produits adaptés aux peaux atopiques (syndets ou huiles lavantes, surgraissantes et sans savon)
  • Appliquer systématiquement un émollient après la douche ou le bain.
  • Se laver avec ses mains : bannir les gants de toilette ou les fleurs de douche.

Astuce : Ajouter un émollient liquide sans parfum à l’eau du bain pour l’adoucir.

6. Les Démangeaisons peuvent se contrôler

VRAI même si cela peut être difficile. Le grattage peut engendrer des lésions, aggraver les lésions préexistantes voire provoquer une infection. Il est donc important de limiter autant que possible les démangeaisons en adoptant les bons gestes :

  • Se couper fréquemment les ongles (courts),
  • Si vous n’arrivez pas à lutter contre les démangeaisons, utilisez la pulpe des doigts ou la paume des mains pour vous gratter.
  • Appliquer un émollient quotidiennement
  • Limiter autant que possible le stress
  • Se pulvériser à volonté de l’eau thermale. Pour un effet apaisant plus efficace, n’hésitez pas à mettre votre eau thermale au réfrigérateur.
  • Appliquer du froid sur les zones qui démangent (compresse d’eau thermale, etc.)
< Retour aux articles