• Accueil
  • Le mag
  • Réparation - Comment préserver un Microbiome en bonne santé ?

Dans ce dernier article, Isabelle Schillig, naturopathe et coach culinaire vous explique tout sur le fonctionnement de votre microbiome.

COMMENT PRÉSERVER UN MICROBIOME EN BONNE SANTÉ ?

BERIEDERM-CICA-DAILY-MICROBIOME-LE-MAG


Pour que le microbiome puisse être en bonne santé il faut que la paroi intestinale ou la peau soit en bon état. C’est un feedback intéressant : le microbiome participe à la préservation de la paroi intestinale et de la peau, et dépend lui-même de la qualité de ces surfaces.

De là, que faire pour entretenir la qualité de la paroi intestinale, de la peau et préserver l’équilibre du microbiome, ceci avec une vision globale en naturopathie ?
 

  1. Renforcer votre microbiome grâce à une alimentation saine, variée et équilibrée :
    ​Manger des poissons riches en oméga 3, surtout les petits poissons en début de chaine alimentaire (sardine, anchois, maquereaux par exemple)
    Se régaler d’aliments riches en Vitamine D, comme le foie de morue
    Avoir une alimentation variée de saison
    Consommer des produits riches en vitamines et minéraux comme les graines germées, les légumes lactofermentés, les huitres pour leur teneur en zinc aux propriétés cicatrisantes
    Réduire sa consommation en sucres rapides qui nourrit les mauvaises bactéries de notre intestin
    Limiter la prise de boissons alcoolisées
    Manger tous les jours des légumes variés, et préférer les légumes verts riches en chlorophylle
     
  2. Ménager votre microbiome en limitant les facteurs de stress et d’anxiété :
    Tous les jours offrez-vous un rendez-vous de 5 à 10 minutes avec vous même, pour vous étirer, respirer, faire de la méditation, etc. Ces techniques permettent de vous ressentir intérieurement, de dénouer les tensions physiques et de désacidifier votre organisme.
     
  3. Le sport indispensable pour un microbiome de qualité :
    Tous les jours essayer de mettre votre corps en mouvement : une marche consciente, une activité physique de votre choix, permet à la circulation sanguine de bien nourrir, oxygéner vos intestins et votre peau et d’aider la lymphe à circuler. L’activité physique fait circuler les liquides (sang et lymphe) de notre corps, aide notre transit et en plus permet de calmer le mental.
     
  4. Un microbiome allégé en conservateurs et additifs pour être plus optimal :
    La qualité des produits que l’on mange et que l’on applique sur la peau contribue à préserver et entretenir un microbiome équilibré. Les conservateurs et additifs peuvent dénaturer l’environnement digestif et cutanée. Enfin, éviter le plus possible les plats préparés.
     
  5. Prendre soin de votre peau
    Un microbiome cutané déséquilibré peut se manifester par différents symptômes comme un teint terne et irrégulier, des rougeurs, des ridules ou encore de l’inconfort quotidien. En plus de prendre soin de votre microbiome de l’intérieur, vous pouvez aussi utiliser, en complément, des crèmes cosmétiques contenant des prébiotiques pour agir directement de l’extérieur sur votre microbiome cutané pour le renforcer et ainsi lutter plus efficacement contre les différents facteurs déséquilibrants comme le port du masque, la pollution ou les agressions climatiques par exemple.

Par Isabelle Schillig, naturopathe et coach culinaire à Uriage ou à distance : http://naturopathe-uriage.fr

< Retour aux articles